Francine Cathelain

Misleading 

Il y aurait tant à vivre en Inde. Un tel voyage s’envisage, un sujet se prépare. Je n’ai fait ni l’un ni l’autre. Ces photographies sont le résultat d’une improvisation, à l’écart du tournage de long métrage auquel j’ai participé.

Bien qu’au service de l’histoire d’un autre la plupart du temps, j’ai pu m’échapper vivre la mienne. Eprouver sans approfondir. Ralentir. Laisser surgir les images. Préserver l’intuition. Le processus inverse d’un travail scénarisé. Plutôt le choix d’une  errance confiante, d’une grisante complicité du hasard. De l’instant contemplatif, irrésolu.  Et de sa persistance sensible.

Plus tard, devant l’écran, face aux saturations numériques, je n’ai pas retrouvé l’impression de mon voyage. J’allais dire l’expression. Songeant aux difficultés des populations que j’ai rencontrées, la couleur dans tous ses éclats, pourtant si vivante et emblématique en Inde, me parut presque indécente.

« The broad leisure stretching from the horizon and from the green earth to the blue sky, all these have been vitiated by the smoke-emiting chimneys of the riverside… » 

Rabindranath Tagore, poète, écrivain, philosophe, peintre bengali, 1917                                                    

1.MISLEADING
2.MISLEADING
3.MISLEADING
4.MISLEADING
5.MIDLEADING
6.MISLEADING
7.MISLEADING
8.MISLEADING
9.MISLEADING
10.MISLEADING

©Francine Cathelain